AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chris Michaelis [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Michaelis
Day Class
Day Class
avatar

Masculin Messages : 22
Localisation : Académie

MessageSujet: Chris Michaelis [Terminé]   Dim 2 Mai - 18:34

Michaelis, Christopher

Nous ne sommes qu'un, là où tu seras, j'y serais aussi!




Identité


    ǁ Nom : Michaelis
    ǁ Prénom : Christopher
    ǁ Surnom : Chris// L'ombre Blanche
    ǁ Race : Humain

    ǁ Âge : 18 ans
    ǁ Date et lieu de Naissance : 23 Juillet 1992
    ǁ Sexe : Masculin
    ǁ Sexualité : Hétérosexuel

    ǁ Groupe sanguin : AB-
    ǁ Travail ou étude : Élève de la Day Class, Hunter


Physique
À vrai dire l’apparence de Chris est quelques choses difficiles à expliquer. Comment me direz-vous? Et bien, comment est-il possible d’expliquer que la beauté de ce jeune homme soit précisément égale à la beauté que les vampires projettent sur un mortel. On ne saurait dire comment ou même pourquoi cela était possible, mais d’un autre côté, cela pouvait naturellement se révéler bénéfique. Lui, il vivait avec cela, sa souciant même très peu du regard des autres, du moins, lorsque s’était des filles. Après tout, il n’avait que d’yeux que pour une seule. Par ailleurs, son apparence est même un signe provocateur pour les vampires. Chose qu’il n’avait jamais réellement comprit, mais l’acceptait avec bien de l’intérêt, car cela lui facilitait la tâche d’approche. Alors, débutons avec sa chevelure courte et d’un légèrement rebelle bleuté, entourant avec délicatesse néanmoins, son visage ovale, dont quelques mèches tombent et s’aventure quelque peu devant son regard. Son regard, est totalement intéressent en fait, l’iris gauche est d’un bleu clair, ce qui s’agence parfaitement avec sa chevelure, mais le droit, quant à lui, est d’un rouge, rouge comme les iris des vampires lorsqu’ils sont sur le point de s’abreuvé. Cette différence était inexplicable. Chris ne savait nullement sa provenance, et ne savait pas plus pourquoi lui et sa sœur était les seuls à avoir cette anomalie.

Il ne reste alors plus qu’à parlé de son style vestimentaire, qui est en fait fort simple. Christopher, bien que légèrement rebelle, porte un goût bien raffiné sur ses vêtements. Étrangement même, il portait généralement son dévolue pour tout ce qui était blanc. Pourquoi? Bien parce que cela j’agençais parfaitement avec son Katana. Sinon, il optait pour le noir, pure et simple, et très pratique lorsqu’il devait chasser de nuit, cela lui permettait de se faufilé plus aisément, mais encore, on ne le surnommait pas l’ombre blanche pour rien.



Caractère

Christopher est de ceux qui n’ont généralement aucune histoire portant sur son caractère simplement parce qu’il était de ceux qui regardait, se taisait, et subissait. Du moins, c’est ce qu’il fut pendant de longues années durant. D’un tempérament calme et soumis, il avait toujours fait ce que ses parents lui disaient de faire hormis une seule chose : délaisser sa sœur. Le seul et unique intérêt de Chris était Alexiel. Il était prêt, dès les premiers mois, a tout donné pour donner à sa sœur une vie meilleure. Bien sûr, pendant les années de leurs jeunesses, Chris ne restait pas sans savoir ce qui se manigançait. Il recevait de magnifique cadeau, et sa sœur rien du tout. Il avait toute l’attention, et elle, jamais. Cela l’attristait et leur différence de vie ne faisait que les lier encore plus. En général, Christopher était gentil, aimable et attentionné. Jamais il n’oserait aller à l’encontre des décisions des autres, et encore moins celle de ses parents. Jusqu’au jour où il la perdit, sa sœur. Ce jour là tout à changer. Il n’avait qu’une idée en tête : la retrouvé. Du coup, il n’acceptait plus les suppositions ni les demande, il ne faisait que chercher sa sœur. Même qu’il devient plus sérieux, plus fort et plus entêté que jamais.


La malédiction des jumeaux
La malédiction des jumeaux est un sujet des plus controversé. C’est tout d’abord une pure légende créé dans le but de faire peur possiblement, mais derrière chaque légende se trouve un brin de vérité. Pour certain, cette vérité se retrouvera fortement plus présente que d’autre. Cette légende stipule qu’aucun jumeaux ne pourraient naître dans une famille de Hunter pour la seul et unique raison, que l’un des jumeaux aura la force, et l’autre la faiblesse, le plus fort absorbera alors l’énergie de son autre lui jusqu’à anéantir complètement le second. C’est pour c’est raison que l’on prédit des enfants de Hunter qu’ils sont typiquement des vampires. Cela dit, qu’en est-il lorsque ce sont de faux jumeaux? Eh bien, la malédiction ne diffèrent pas réellement, si ce n’est que de quelques détails sans insignifiance.

Dans le cas de la famille Michaelis, la malédiction se reflète tout particulièrement physiquement. En fait, les deux jumeaux, soit le garçon et la fille, ont hérité d’une anomalie : leurs iris. Contrairement aux autres humains qui les entourent, les Michaelis possèdent un œil différent de l’autre : un rouge. Ce rouge se rapproche tout particulièrement des iris des vampires lorsque ceux-ci sont affamés. C’est par cela, qu’on peut déduire que les deux êtres sont complètement liés l’un à l’autre. Qu’il partage constamment leur énergie, et ce, même s’ils sont séparé. Le plus fort se retrouve généralement à se nourrir de l’énergie du plus faible, et cela, peut importe les circonstances. Dans le cas de Chris et d’Alexiel, c’est le cas. Seulement, l’un ne meurt par pour l’autre. Leur énergie étant partagé, et l’amour qu’ils se partagent entre eux, fournis suffisamment d’énergie pour les maintenir en vie tous les deux. C’est d’ailleurs par se lien, qu’inconsciemment, ils savent que l’autre vie toujours.

Comme le dit si bien Chris, « Nous ne faisons qu’un, ou que tu sois ». Ses paroles étaient fort véridiques. Leurs iris peu commun leur permet d’être liés, de ne former qu’un. Leur vision peut donc être complètement confondue. Chris peut voir ce que sa sœur voit, et vice versa, seulement jusqu’à maintenant, ils n’ont aucun contrôle sur cela.


Histoire
    Le premier instant
    23 Juillet 92

    Il fait noir, par la moindre once de lumière, les ténèbres. C’est tout ce qui entourait Chris, alors qu’il n’était qu’un œuf qui avait éclos, quelque part dans le monde. Après tout, à cet âge là, et encore, je dirais avant le premier jour, c’est le néant. L’embryon ne sait pas ce qu’il est, ni ce qu’il sera. Une fatalité tout de même. Puis il fini par découvrir une lumière, tout au fond, dans cet obscurité, et alors il s’y dirige en espérant trouver quelques choses de mieux. Ses orbes clignotent quelques instants, laissant passer la lumière faiblement. Il devait s’habituer. S’habituer à la fin de l’obscurité, s’habituer au couleur, et tout autre chose qui l’entourait, mais à cet âge, tout cela était une chose futile. Les sons qu’il entendait n’était que bien lointain mais ressemblait à des cris, des cris mes de qui? Il n’en savait rien, il n’aurait même pas su dire qui était ses parents à cet instant. Le bambin s’était déjà rendormi, alors qu’il était bien au chaud dans une couverture. Il se réveilla un peu plus tard, et discerna alors une autre ombre, pas plus grosse que lui, et dès cette instant, il s’avait que cette ombre lui était très cher a son cœur.
    Un jour pas comme les autres
    Depuis des siècles, les familles de hunter parlaient d’une malédiction qui entourait généralement deux jumeaux, mais qu’en était-il lorsque ses jumeaux étaient en réalité de faux jumeaux? Personne ne le savait, et pourtant tous croyait dure comme fer que cela ne changeait strictement rien à la malédiction. Christopher était cela dit, au courant de la malédiction, et pourtant, pour lui, rien ne changeait. Il avait un très grand lien qui l’unissait à sa sœur, et il allait tout faire pour l’entretenir, et même faire en sorte que leur existence soit parfaite. Oh bien sûr, comme n’importe qui, Chris avait remarqué que ses parents délaissaient tout particulièrement Alex, la mettant de côté et portant leur dévolu que sur lui. Il s’en accommodait, malgré le fait qu’il aurait préféré que ce soit sa sœur qui hérite de toute cette attention. Il n’avait certes jamais demandé à être le centre d’attention. C’est d’ailleurs à leur cinquième anniversaire que Chris remarqua ce phénomène. On lui offrait mainte cadeau, et ce, de toute la famille, mais Alex n’avait rien reçu, ni collier, ni poupée, rien du tout. Chris tenta même de le faire remarquer à tous, histoire de changer tout cela, mais en vain. À ce jour, Chris chercha quelque chose qui pourrait faire plaisir à sa sœur, chose qu’il ne trouva pas aisément. C’est cinq jours plus tard, qu’il la rejoignit et le lui demanda avec son plus beau sourire. Elle l’emmena alors vers un grand bâtiment « Sanrio Puroland ». Techniquement, tous les enfants connaissaient ce magasin, mais dans le cas de Chris c’était totalement inconnu. Remarquez, qu’il découvrit assez rapidement en quoi consistait ce lieux, ou du moins ce qu’il vendait, lorsqu’il vi les figurines de « hello Kitty ». Sur le coup, Christopher avait été complètement désemparé, figer même sur place. Il vit alors le regard de sa sœur, et viendra à afficher un doux sourire avant de lui prendre la main et l’inviter à le suivre jusqu’à la succursale. Trois longues s’écoulèrent, Chris suivait sa sœur et était ravie de la voir si heureuse. Pour lui, la rendre ainsi était le plus beau cadeau qu’il pouvait recevoir. Il la regardait alors courir ici et là, regardant chaque objet, écoutant chaque exclamation de sa part, un délice pure et simple.

    Il était maintenant l’heure de retourner à la maison, histoire de ne pas inquiéter les parents. Tenant la main de sa sœur, il se dirigea alors vers la sortie. Cela dit, il fut plus que surpris lorsque la main de sa sœur glissa de la sienne, alors qu’elle rebroussait chemin. Le temps qu’il se retourne, il ne la voyait déjà plus. Les minutes qui suivirent furent les plus longues de sa vie, il cherchait désespérément sa sœur parmi tous ces gens qui l’entourait. Par la suite tout s’était produit tellement rapidement. Un bruit, des cris, tout ce qui pouvait le mettre en alerte. Il se précipita alors vers tout le chahut bahut et découvrit alors sa sœur, dans une mauvaise posture, contre le sol. Elle venait de chuter de plusieurs étages à ce qu’il pu voir, ou croire des dires des autres. Immédiatement, il s’était jeté à ses côtés, criant son nom. Il sentait son cœur battre à tout rompre, alors qu’elle fermait les yeux. Il avait peur pour la vie de sa sœur, de toute évidence. Bientôt les secours arrivèrent, et Chris ne quitta nullement sa sœur. Ils se retrouvèrent alors à l’hôpital pendant plusieurs jours. Ses parents l’obligèrent à quitté le chevet de sa sœur pour se reposer. Il profita de se lapse de temps, pour prendre quelques-uns de ses cadeaux et les revende. Ses cadeaux n’étaient rien à ses yeux lorsque cela concernait sa sœur. Avec l’argent ramassé, il retourna au magasin d’Hello kitty, et acheta alors une peluche. Il retourna à l’hôpital le lendemain, et par heureux hasard, sa sœur se réveilla enfin. Le cœur de Chris fit un bond, il était soulagé, qu’enfin elle reprenne vie. Malgré la situation, il lui souhaita « Joyeux Anniversaire » et lui offrit la peluche qu’il avait achetée la veille.

    Le début d'un déclin
    Plus le temps passait, et plus Chris se retrouvait au prise avec ses parents. À vrai dire, il était l’espoir de la famille et tous comptait sur lui pour mener à bien la mission qu’incombait aux hunters. Chris se soustrayait à toutes les demandes, il ne critiquait jamais la façon qu’avait ses parents de mettre sa sœur à l’écart, et même, qu’il ne comprenait pas pourquoi ils faisaient cela. Pourquoi lui devait-il obligatoirement suivre ses entrainements et pas sa sœur? Pourquoi la délaissait-on de la sorte? Chris avait toujours cette douleur dans son cœur, et ce, chaque fois qu’il posait son regard sur sa sœur. Comment pourrait-il changé les choses? Justement, la question était sur le point d’éclater dans la maison. Chris avait profité de l’absence de sa sœur, alors qu’elle était partie pour l’école, afin de s’entretenir avec ses parents à ce sujet. Oh bien sûr, il avait apprit avec les années que ce sujet était restreint et serait toujours vulnérable à une colère grandissante de leur part, mais il se devait, pour le bonheur de sa sœur. En fait, à peine avait-il prononcé les paroles concernant sa sœur que déjà, la conversation devenait de plus en plus houleuse mais il n’en restait pas là. Il en ajoutait toujours, et était même prêt à tout arrêter maintenant, pour que ses parents portes une attention à sa sœur. Leur conversation quittait le ton de voix calme pour devenir orageuse. Chris criait ses paroles et son père rétorquait toujours aussi fortement. Il continuait à leur tenir tête. Il était même hors de question qu’il n’obtienne ce qu’il voulait. Cela dit, il regarda l’heure. Il savait que sa sœur était sur le point d’arrivé, alors il s’arrêta là, sur le sujet, sur un not de reproche avant de quitté la pièce. Il s’apprêtait à monter vers sa chambre, lorsqu’il vit par la fenêtre une voiture s’arrêter, puis sa sœur non loin. Sur le moment, il n’eu aucune réaction, comme si tout cela était normal puis il se ravisa et remarqua même que deux hommes tentaient d’obligé Alexiel à entrer dans la voiture. Christopher s’était alors précipité à l’extérieur pour lui venir en aide. Il criait à tut tête et semait aux agresseurs de relâcher sa sœur. L’un des hommes s’approcha alors et n’hésita pas le moindre du monde à décroché un coup de poing dans le ventre de Chris. Il s’était alors plier, plier de douleur, grimaçant. Le molosse, lui retournait à la voiture qu’il démara sans attendre pour s’éloigne. Le jeune homme (Chris) se redressa alors péniblement et tenta alors de courir derrière la voiture, comme s’Il était possible de la rattrapé. Il vit le visage de sa sœur dans la vitre arrière, qui semblait lui implorer pardon, mais pardon pourquoi? Il ne comprenait pas, et tout ce qu’il voulait c’était la libéré. Il hurlait son nom, comme jamais personne ne l’avait fait auparavant, courant toujours puis, voyant l’évidence, il ralenti le pas, s’écriant alors : « Alexiel!!! Nous ne sommes qu'un, là où tu seras, j'y serais aussi!... »
    Un entraînement acharné
    Depuis le jour du kidnapping de sa sœur, Chris s’était donné tous les moyens pour la retrouver. D’une part, il avait finalement accepté de suivre l’entrainement des chasseurs. Finalement accepté car au début, il le refusait catégoriquement. À cet époque, tout ce qui l’intéressait était de retrouvé sa sœur. Il passait ses journées à parcourir la ville de bout à l’autre, questionnant les passants et tout être qui croisait sa route. Il était hors de question qu’il laisse tomber. Comme ses parents souhaitaient fortement qu’il suive les entraînements, ils le persuadèrent que cela ne l’arrêterait nullement dans ses recherches. Ils avaient donc réussi à lui faire entendre raison. Christopher avait donc suivit cet entraînement. Comme tous s’en attendait, il démontrait des aptitudes des plus spectaculaires. À prime abord, c’était un vrai génie. Ses entraîneurs n’avaient nullement besoin de lui expliquer deux fois la même chose, ni même de lui expliquer le fonctionnement de certaines armes. Il n’avait qu’à le tester, et il se familiarisait immédiatement avec ceux-ci. Cela dit, son premier choix s’arrêta sur les katanas. Ses armes très polyvalentes et tout particulièrement malléable, ne pesaient presque rien, et s’était une vrai danse de les utilisés. Durant la première année, soit celle qui le menait littéralement vers ses 11 ans, il avait prit connaissance de bien des armes, il avait même prit la peine de les détaillé un à un dans sa tête. Il arrivait alors à dessiner des plans parfaits, sans le moindre défaut de détail d’une arme. Ses maîtres en étaient même bouche-bé. Dans ses temps libres, lorsqu’il n’était pas à la recherche de sa sœur, il le passait à dessiner, dessiner des alternatives sur les armes qu’il connaissait. Une fois qu’il en avait trouvé quelques unes, il les assemblait sur un même dessin, histoire de créer une arme tout à fait unique en son genre. C’est alors à son anniversaire qu’on lui offrit sa première arme : un katana. Bien entendu, il en était heureux, mais pas pour les mêmes motifs. Les mois qui suivirent, il les passait dans sa chambre, enfermé à double tour, car il ne voulait en aucun cas que ses parents voient sur quoi il travaillait. Il avait fait des tonnes de dessins, de katana, et fabriquait en accoter ce qu’il dessinait. Il avait dans l’idée de créer un katana personnalisé pour lui, et éventuellement un autre pour sa sœur, si elle le désirait. Son nouveau jouet était d’un blanc éclata, la perfection même. Un équilibre parfait à la cime de la garde et de la lame, une lame légèrement arrondit à souhait, et flexible comme le voulait la coutume. Celle-ci avait un double tranchant et reflétait parfaitement tout ce qui se trouvait dans sa ligne d’horizon. Il était très difficile de personnalisé un katana car on ne pouvait pas y ajouter tout ce que l’on désirait. Cela dit, Chris avait fait en sorte que la garde puisse glisser contre la lame, il avait donc créé quelques petit crocs sur celle-ci de sorte que la garde puisse si arrêter et rester totalement équilibré. Ainsi il pouvait alors attaqué de tout les sens, et même créer un style de bâton coupant, c’est-à-dire que la garde s’arrêterait en son centre exact. Il pourrait alors l’utiliser de la même façon qu’un bâton à double tranchant. Par la suite elle ajouta une gravure sur celle-ci « Lixy for ever ». C’était le surnom qu’il donnait à sa sœur, et tout dépendait de la façon dont il était prononcé, on pouvait entendre « lizzy ». Puis enfin, qu’il eu terminé, il se présenta devant ses maîtres avec cette arme, abandonnant alors le katana qu’on lui avait offert. Ses parents le prirent même pour un affront, contrairement à ses maîtres qui admirait le travail de leur élève à distance. Eh oui, Chris défendait à quiconque de touché à cette arme. Cette arme avait une valeur sentimentale. C’était avec elle, qu’il libèrerait sa sœur, et il l’avait conçu que dans ce but. C’était depuis ses 12 ans, qu’il l’avait et c’était depuis ce jour qu’il se démena comme une défoncé dans ses entraînements. Jamais, il n’avait eu l’avantage sur ses maîtres jusqu’à un an plus tard, où il leur montra enfin tout la capacité de cette arme, lorsqu’elle est parfaitement manié et utiliser. La lame glissait d’un côté à l’autre, bloquant toute les attaques de l’adversaire, jusqu’à même les blesser. Il n’avait qu’à toucher le petit bouton se trouvant sur la garde pour que celle-ci se déplace. En moins de deux, il venait de mettre K.O. son maître principal, et ce, devant les yeux ébahie de ses parents et de ses autres entraineurs. Et le pire dans tout cela, c’est qu’il ne ressentait pas la moindre fatigue. C’était devenu inné chez lui. Son entraînement avait été extrêmement bénéfique mais il était désormais temps pour lui, de reprendre sa quête : trouver sa sœur.
    Une rencontre fortuite
    Cela faisait des mois que Chris avait quitté le foyer familial pour partir à la recherche de sa sœur. Il voyageait de ville en ville, car après 2 ans et demi, il en était venu à déduire qu’elle ne se trouvait plus dans la ville. Il était complètement seul, seul avec sa foi. Seul avec l’idée de retrouver Lizzy guidait ses pas. Étrangement, de jour en jour, il avait l’impression de s’approcher un peu plus d’elle. Le hic restait néanmoins, qu’il ne savait nullement où chercher. Qui plus est, voyager impliquait aussi d’avoir des fond nécessaire, et Chris rencontra assez tôt se petit problème. Il ne voulait nullement rebroussé chemin pour retourner dans sa famille, histoire de leur demander de l’argent. Il avait pour son dire, qu’il devait se prendre en main, et alors trouver lui-même une façon de trouver de l’argent. Ainsi donc, dans cette première ville, qu’il ne connaissait nullement, il s’était mit à la rechercher d’un moyen. C’est ainsi qu’il rencontra alors pour la première fois Ruka. Il l’avait en fait, vu pour tout dire. Elle se trouvait sur le marché, marchant et regardant des objets ici et là. Sur le coup, Chris avait été totalement ébahi par une telle beauté. Oh, en général, il se serait immédiatement ressaisi en jetant cela sur la cause d’un vampire. Mais nullement, comme cela était étrange. Il ne semblait même plus pensé au vampire. Elle qui, en quelques secondes à peine, venait de chaviré entièrement le cœur du beau jeune homme. Il ne connaissait rien d’elle, ce qu’elle était, d’où venait-elle, pas même son nom. Il se surprit même à la suivre pendant plusieurs minutes. Puis enfin, réponse à sa prière silencieuse, elle s’était retourné, lui avait offert un sourire radieux, et même, lui avait adressé la parole. Son cœur fit un autre bond dans sa poitrine et croyez-le ou non, Chris eu toute les misères du monde pour lui répondre en un seul mot clair. Bien sûr, cela amusa grandement la jeune femme. Ce fut le seul instant ou il se retrouva quelques peu déstabilisé, car la suite fut déjà plus claire. Elle s’était présenter, et lui de même. Il apprit qu’elle n’était que de passage, car elle voyageait vers l’est, au grand étonnement de Chris. Sans aller dans les grandes lignes, car cela serait fort long à tout raconté, je sauterai immédiatement au fait que tous les deux décidèrent de poursuivre leur voyage ensemble. Chose qui fut tout particulièrement bénéfique pour Chris, elle lui apprit comment se faire de l’argent rapidement, histoire de subvenir à son voyage. Remarqué, jusque là, elle fut la seul à en récolté, mais c’était bien suffisant pour deux.

    En fait, il était si difficile de comprendre le lien qui les unissait ainsi. Il ne se connaissait que depuis quelques semaines et ils se complétaient parfaitement. Chris découvrait chez sa jeune amie un don innée pour le combat, car bien qu’il soit à la recherche de sa sœur, Chris ne manquait pas une occasion de tuer un vampire, ou plutôt les Level E. Eh oui, ce n’était par parce qu’il était un chasseur qu’il devait détester cette race pour autant. Il comprenait le danger que représentait certain vampire, mais il semblait apprécier leur hiérarchie, bien qu’un peu ordinaire. Il avait pour son dire, que ce n’était pas parce que l’être était différent, qu’il ne devait pas les respecté, bien au contraire. Ruka attisait particulièrement son attention, elle était si mystérieuse. Elle parlait très peu d’elle, et Chris respectait son choix. Tout ce qu’il savait était qu’elle voyageait pour la connaissance qui était, selon elle, la plus grande vertu. Il n’est pas s’en dire que Chris en tomba amoureux. Oh oui, elle avait été la seule femme si qui ses yeux s’était arrêté en dehors de sa sœur ; La seule femme qui le captivait dans les moindres détails. Voyager ensemble changeait néanmoins la vision des choses, Chris l’aimait de plus en plus et semblait-il que cela était réciproque. Un mois à peine, après leur première rencontre, ils décidèrent de vivre comme un couple, Chris croyait réellement que c’était le plus beau des mondes. À peine en avaient-ils décidé, que Chris reportait son attention sur son but premier : sa sœur. Ruka était prête à l’aider dans sa quête, même si elle se sentait peu à peu mise de côté. Elle n’arrivait nullement à lui en vouloir, après tout, elle connaissait l’importance qu’avait Lizzy pour son frère, et ce, sans même l’avoir rencontré. Le temps de recherche passait rapidement, les jours devenaient des semaines, et des semaines des mois. Toujours aucuns indices sur Lizzy. Chris commençait légèrement à désespéré.
    Les retrouvailles
    Tout avait alors réellement débuté, un soir alors qu’ils s’étaient arrêté, Chris et Ruka, dans un hôtel. Cela faisait plusieurs mois qu’ils n’avaient rien trouvé sur la disparition de sa sœur, pas le moindre indice. Chris était alors étendu, mine de rien, sur le lit double qui ornait la pièce. Étrangement, il avait une main posé sur son œil droit, cette œil qui était le seul signe distinctif de cette supposé malédiction, qui jusque là n’avait jamais montré signe de vie. En fait, ce soir là, il ressentait une légère pression sur celui-ci. Il ne savait l’expliquer, ni même ne comprenait ce que cela voulait dire. Bien sûr, Ruka avait remarqué son mal et s’était acquitté de l’apaiser le plus possible. La vu de Chris se trouvait embrouillé de plus en plus de seconde en seconde. Une dure fatalité qui le prenait alors, car il croyait alors perdre totalement la vue. Sous la gouverne de Ruka, il ferma les paupières. Sa demande avait été si imposante qu’il n’avait nullement réfléchit. Il senti les lèvres de sa compagne caresser son cou, puis elle déposa un baiser sur chaque œil, étrangement la douleur s’apaisa immédiatement. Jusqu’à ce moment, il n’aurait jamais pu douter de ce qu’elle était. Une autre fatalité venait de surgir lorsqu’elle lui fit la demande de la rejoindre dans son monde. Un frisson l’avait alors transpercé de tout le long de son corps alors qu’il ouvrit ses yeux très grand en la regardant. Étrangement il ne fut nullement surpris de voir ses yeux légèrement rougeâtre et brillant le fixer. C’était ceux de Ruka, pas de doute. Elle était l’un des leur et il ne l’avait jamais remarqué, ni même senti. Comment un chasseur avait pu y manqué? La peur ne faisait pas partie de son caractère, ni même de sa façon d’agir. Il articula un faible non. Il se refusait de quitté son monde, il voulait vivre, vivre pas pour lui, mais pour sa sœur.

    Ruka lui avait alors sourit. Elle acceptait son choix et ne l’obligerait nullement à le changer, malgré qu’elle savait désormais que le cœur de se magnifique jeune homme ne lui appartiendrait jamais. Chris n’eu pas besoin de l’entendre de vive voix pour la comprendre. Il avait apprit à lire en elle, tout comme elle pouvait le faire avec lui. Il lâcha même un faible soupir, avant de venir alors la serrer tout contre lui avant de s’endormir. Bien que sur l’instant, Chris fut apaisé de sa douleur, celle-ci revient au milieu de la nuit. Il voyait, il entendait même, des cliquetis, tel des chaines. Il voyait même une forme plus ou moins spécifique, totalement flou, mais aucun doute c’était bien un vampire. Comment l’avait-il su? Les points rouges sur cette ombre étaient nulle autre que des yeux. Puis tout devint noir, avant que deux mots n’apparaissent à son esprit : New York. Chris se redressa alors en sursaut, il était en sueur et cherchait même son air. Il se demandait ce qui c’était réellement passé. Il glissa alors son regard sur Ruka, cette femme merveilleuse qui suivait sa vie depuis déjà presque un an. Il reprenait peu à peu avec la réalité, mais ne pu se rendormir. Cette fois, il avait la nette impression que ce « rêve » était réel, qu’il lui disait quelque chose. Il n’avait d’autre choix que de vérifier par lui-même, il devait donc se rendre à New York. Il se leva alors doucement, histoire de ne pas réveille sa compagne. Il trouva un crayon, puis un bout de papier et se mit alors à rédigé :

      « Ma très chère Ruka,

      Depuis le jour où mes yeux se sont posés sur toi, je n’ai jamais su comment interpréter mes réels sentiments envers toi. Aujourd’hui, je le peux, peut être mieux. Bien sûr, il est vrai qu’une partie de mon cœur me dicte que tu es l’être qui chérira mon cœur, mais je ne peux plus nier l’évidence, ma sœur est ma seule raison de vivre. Je dois donc la retrouver coûte que coûte, et j’ai la nette impression qu’elle se trouve en Amérique, dans une ville du nom de New York. C’est pourquoi je suis parti avant ton réveil. J’ai prit quelques sous que tu avais récolté pour nous deux, je te les remettrai à mon retour, si tu me fais, bien sûr, le plaisir de rester et de m’attendre.
      Chris »

    Chris déposa alors le tout sur la table de chevet, et prit l’argent qu’il lui faudrait pour le voyage. Ramassant son sac et son manteau, jetant un dernier regard sur la dame de la nuit, avant de finalement sortir dans le couloir de l’hôtel et de se diriger vers la sortie. Il héla alors un taxi qui ne tarda point de s’arrêter pour le laisser monter à bord avant de prendre le chemin de l’aéroport. À peine arrivée, qu’il s’était déjà précipité vers le guichet, afin d’acheter son billet d’avion. Était-ce une chance ou une malchance, il ne le savait pas tout ce qu’il savait s’est qu’il hérita de la dernière place sur le vole qui partait dans quelques minutes à peine. Sans plus attendre, il se hâta de monter à bord. Le vol dura 6h en tout, et pour la première fois de sa vie, Chris eu la peur de sa vie. Il découvrit avec stupeur qu’il avait une de ses peurs des hauteurs. Il ferma le hublot, histoire de ne plus voir dehors, et ferma les yeux, il devait tenter de dormir, car sans doute sa journée allait être longue. Le voilà alors désormais en sol américains, entourer mais pourtant si seul. Il soupira. Il était désormais arrivé, mais ne savait pas où commencer les recherches. Il prit donc le temps alors, de s’assoir au bar de l’aéroport, histoire de se mettre quelques choses sous la dent en espérant avoir un flash soudain. Chose qui ne tarda pas. Quelques minutes suffirent. En fait, il semblerait que ce fut une odeur bien précise qui réveilla se nouveau flash. Une odeur qu’il n’avait sentie qu’une fois, ou plutôt, ressentie. C’était il y a quelques heures, lorsqu’il dormait auprès de Ruka. Chris tourna son regard sur ce qui l’entourait, puis vint a apercevoir cet être, tapis légèrement dans l’ombre entre le mur et les cabines téléphoniques. Il l’observa longtemps, jusqu’à ce que celui-ci daigne enfin bouger. Chris le suivit alors immédiatement. On le mena, pour ainsi dire, jusqu’à une maison en plein centre de la ville. Ce n’était pas une maison de pauvre c’était bien évident. Pas de doute, c’était là. Là que ce trouvait sa sœur. Il se demandait comment il allait entrer. Un peu de courage, un silence complet, et un « t’ching » se fit entendre. Chris venait de sortir de son fourreau son katana. Il était temps, foncer, tel un bourrin, dans le tas, restait tout de même la meilleure tactique dans un nid de vampire. Il s’était entrainé dure, dure pour ce jour, et désormais, il allait tous les tuer, sans la moindre exception.

    Les minutes qui suivirent ne furent alors que massacre par-dessus massacre. Chris avançait lentement, il ne pouvait faire autrement, car il n’avait de cesse d’apparaître de nouveau vampire devant lui. Il fut néanmoins surpris, lorsqu’il constata que c’était tous des level E. Quel horrible vampire pouvait s’amuser à avoir des chiens de gardes de la sorte. Chris cessa rapidement de réfléchir lorsqu’il fut attaqué par trois vampires. Sa lame fendait l’air dans un sifflement, laissant derrière elle un halo blanc tellement le geste était vif. Une fois sa course terminée, les vampires tombèrent en poussière, et Chris, ne voyait que l’inscription sur sa lame. « Alexiel… » Et hop, le voilà qui s’élance de nouveau, dévalant les escaliers qu’il venait de trouver. Plus il s’approchait, plus il y avait de vampire et son impression de s’approcher un peu plus de sa sœur ne faisait que grandir. Il venait d’entrer dans la pièce en trombe. Il découvrit ce qu’il avait redouté, sa sœur, entre les griffes de son pire ennemie. Prit par la peur soudaine de perdre sa sœur, il s’écria alors « LIZZY !!!! ». Ce fut le gémissement de celle-ci qui le ramena à la réalité. À toute jambe, il s’élança et dans un saut, et d’un coup de lame horizontal, il viendra alors décapiter le vampire qui osait mettre ses salles mains sur sa sœur. Une fois le coup porté, Chris prit un certain instant pour reprendre son souffle, et même pour étudier sa sœur qui avait bien grandit depuis. Son regard se redressa jusqu’à croisé ceux de Lizzy et alors il lui offrit un doux sourire. Enjambant sa cible désormais qui jonchait le sol, afin de venir détacher sa sœur. Chris n’avait de yeux que pour elle depuis qu’il était dans la pièce et en avait même oublié les autres level E. Il fut alors attaqué et pris par surprise, il lâcha son arme qui tomba au sol dans un entrechoquement de métal. Il senti alors les crocs d’un seul, pénétré sa chair à la base du cou, ce qui lui tira un cri de douleur. C’était une chose qu’il n’avait pas pu contrôler, mais son regard vis celui d’Alexiel, il ne compris pas tout de suite ce qu’il signifiait. Il entendit son nom, alors qu’il tombait au sol avec fracas puisque les vampires se précipitaient désormais sur sa chère sœur. Chris se crispait, il voulait l’aider mais son corps refusait à même de bouger. Quelques minutes puis, il senti qu’on le soulevait légèrement. Son regard se reposa alors sur ce doux minois. Il leva une main, venait caresser sa joue pendant qu’elle lui demander s’il allait bien. Chris la gratifia d’un nouveau sourire et lui assura que tout allait pour le mieux. Cela dit, sa perte de sang était bien d’avantage un cas, et alors qu’elle le serrait contre elle, il fini par s’endormir.

IRL ;

    ǁ Prénom : Kio
    ǁ Âge : 21 ans
    ǁ Sexe : Féminin
    ǁ Possibilité de Connexion : Tous les jours
    ǁ Depuis combien de temps rpez-vous : 10

    ǁ Où avez-vous connu le forum : Sur Forum Actif (je suis Zero aussi)
    ǁ Code règlement : ok by miwa



Dernière édition par Chris Michaelis le Lun 17 Mai - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Michaelis
Day Class
Day Class
avatar

Masculin Messages : 22
Localisation : Académie

MessageSujet: Re: Chris Michaelis [Terminé]   Lun 17 Mai - 23:37

Voilà j'ai terminé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jensen Ogawa
Admins & Fondateurs
Admins & Fondateurs
avatar

Féminin Messages : 402
Localisation : Dans mes pensées

Feuille de personnage
Âge: 200 ans, mais 22 en apparence.
Race: Vampire
Relations:

MessageSujet: Re: Chris Michaelis [Terminé]   Mar 18 Mai - 0:02

Tu es Validée!!!!! Very Happy
Bienvenue parmi nous et amuses-toi bien Wink
Je vais me dépécher de finir Alexiel!


_________________

[Merci Zero pour le kit!!!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chris Michaelis [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chris Michaelis [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm Juste one Hell of Butler, My Lord [Présa Sebastian Michaelis - normalement terminée]
» Chris Jericho© Vs Edge
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: Avant toutes choses. :: Présentation :: Archives des présentations :: Humains-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit