Partagez | 
 

 Kyôko Myazaki { Terminée }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyôko Myazaki
Night Class
Night Class
avatar

Féminin Messages : 15
Localisation : Cachée

Feuille de personnage
Âge: 342 mais seulement 18 en apparence
Race: Vampire
Relations:

MessageSujet: Kyôko Myazaki { Terminée }   Ven 30 Avr - 20:37

Myazaki Kyôko

I am a white Devil




Identité


    ǁ Nom : Myazaki
    ǁ Prénom : Kyôko
    ǁ Surnom : Kyô, mais à éviter, sauf si vous en avez l'autorisation!!
    ǁ Race : Vampire

    ǁ Âge : 342 ans (et oui, c'est vieux !!), mais en apparence 18 (et sans collagène !!)
    ǁ Date et lieu de Naissance : 1 mai 1668 près de Londres
    ǁ Sexe : Féminin
    ǁ Sexualité : Hétérosexuelle

    ǁ Groupe sanguin : B -
    ǁ Travail ou étude : Etudiante à l'Académie Cross ~ Night Class~
    ǁ Level : B


Physique


    Comment vais-je faire pour vous décrire cette jeune demoiselle. Elle a tellement changé depuis le début de sa vie, à croire que c'est une autre personne. Vous me direz que ce n'était pas de sa faute et c'est vrai, mais tout de même.. Bon, pour faire simple, je vais vous faire son portrait actuel. Vous risquez d'être surpris alors du calme. Ce sera plus simple à comprendre quand vous lirez l'histoire. Hé hé! En fait cette partie là c'est pour vous donner l'eau à la bouche, ainsi, vous êtes obligés de lire, Mouhahaha! //Sbaff//. Bon, d'accord, je me calme. Alors, commençons par, bah, le commencement, de haut en bas pour ne pas vous perturber d'avantage. Les cheveux sont une bon départ. Ils sont blancs, comme la neige pas salie qu'on voit sur la route. Lorsque les rayons de la lune se posent sur eux, des reflets argentés apparaissaient, ce qui est très joli. Ils sont longs, épais, brillants et tout doux. Moi aussi j'aimerais bien avoir les mêmes (sauf pour la couleur!). Une frange souligne sont regard de biche. Il est si beau mais en même temps si effrayant. D'un rouge sanglant. Selon ses humeurs et ses envies, ils sont plus ou moins foncés (et de l'éclairage). Profonds, vous allez vous noyer dedans, oubliez pas le tuba!! Ses cils sont longs et d'un beau noir. Les sourcils sont auto épilés!! Si si c'est possible. Son nez et petit et tout mignon à croquer (c'est une expression, on est d'accord!!). Ce n'est pas le museau de Shrek!! Sa bouche est délicate et fine. On a envie de l'embrasser et là vous pouvez =). Son menton, bah, il ressemble à un menton, ni gros, ni petit. Bref, son visage est ovale ce qui lui permet d'associer n'importe quels accessoires. Descendons un peu, son cou et celui d'un signe, ses épaules normales, ses bras musclés (c'est pas Hulk non plus), et ses mains grandes et fines, comme celles des pianistes. Sa poitrine est généreuse. C'est à se demander comment elle faisait pour la cacher, mais chut. Ses hanches bien marquées, ce qui souligne sa taille de guêpe. Elle triche, elle met des corsets //Sbaff//! Bon, sinon, ses fesses sont rebondies, ses jambes sont longues et fines et ses pieds sont de taille normale. C'est peut être la raison de son 1m70. Sa peau est d'une incroyable blancheur sans presque aucune imperfection. Un petit grain de beauté par-ci par-là. Conclusion, c'est une belle jeune femme. Encore heureux,si elle était moche, elle aurait du mouron à se faire.

    Niveau vestimentaire, elle est très lolita gothique. Sa peau sensible doit rester couverte pour éviter tout contacte avec les rayons du soleil. Enfin, elle vit la nuit logiquement, mais bon. Disons qu'elle aime se style. Il lui rappelle les anciennes robes. Et puis de toutes façons, tout lui va donc...



Caractère


    La caractère, c'est encore plus dur à décrire que le physique. Je ne sais pas si je connais assez bien Kyôko pour sa description morale, elle est tellement compliquée. Il faut tout d'abord savoir qu'elle possède deux personnalités. Elles ne sont pas totalement distinctes mais on peut voir de grandes différences entre les deux. Néanmoins, je vais faire une explication globale sinon je ne vais pas m'y retrouver. Tout d'abord, je pourrais dire que sont pire défaut c'est son entêtement. Lorsque elle a une idée en tête, il n'est pas simple de lui faire comprendre le contraire. Elle aime avoir raison, même quand elle a tort. Têtue n'est pas la même chose que déterminée. Quand elle a un but, elle fait tout pour y arriver et ne lâche pas l'affaire. Ceci demande du courage, ce qu'elle a en réserve. Elle est aussi jalouse, que ce soit pour un objet, un personne ou la jalousie du gagnant. Possessive, si elle tient quelque chose qui lui plait, elle n'est pas prête de le lâcher. La jeune fille n'aime pas partager. Elle a suffisamment donné. Et si par quelconque moyen vous réussissez à lui prendre, elle risque de ne pas apprécier et est rancunière. La vengeance fait partie de son vocabulaire. Impatiente, évitez de la faire attendre. Par moment, elle manipule les gens et n'hésite pas à être hypocrite quand il le faut. Calculatrice, elle n'aime pas tellement les surprises. C'est pourquoi elle est très exigeante, ce qui la rend une éternelle insatisfaite. Elle devrait apprendre à aimer ce qu'elle a, comme avant.
    J'en fait une description bien triste, mais c'est la pure vérité. Bon, bien sûr, elle possède des qualités. Comme je l'ai dis, ce n'est pas le genre de personne qui change d'avis à tout bout de champ. Quand elle désire quelque chose, elle y va à fond, sans se retourner. La vampire persévère dans la voie qu'elle prend. Les choix que nous faisons sont très importants et regretter n'est pas une bonne chose. Fidèle? Oui, elle est fidèle, cela va de soit. C'est vrai, elle respecte ses engagements. Elle a d'autres qualités, j'en suis sûre, mais elle ne les dévoile pas. N'ayant pas d'ami, elle n'a jamais pu les montrer à qui que ce soit. Peut-être à sa grand-mère mais sans plus. Muette? Ca dépend des moments et, surtout, qui est le plus présent vous comprendrez plus tard!!). Enfin, voilà ce que je peux dire sur elle. A si, elle déteste obéir, c'est pourquoi elle a quelques problèmes avec le règlement de l'Académie.



Histoire


    Tout commença un soir de printemps. Deux vampires issus de la noblesse furent présentés l'un à l'autre. La famille Myazaki souhaitait unir leur fils à une marquise anglaise. Etant de riches commerçants japonais vivant non loin de Londres, ils voulaient acquérir un titre de noblesse. Cela faisait des années qu'ils étaient établis en Angleterre et seule le nom sonnait étranger. A force de mélanges, il n'était pas simple de voir ces gens comme originaires du pays du soleil levant. La famille Turner, sur le point de succomber sous les dettes ne put qu'accepter cette proposition. A contre coeur bien évidemment, leur titre était tout de même celui de marquis. Par chance ou malheureusement selon les points de vues, les deux vampires eurent le coup de foudre l'un pour l'autre. Peu de temps après leur mariage, ils s'installèrent dans le château de madame. Par contre, Sir décida de garder son nom de famille.

    Plusieurs années après leur belle rencontre, madame la marquise donna la vie à une petit être que l'on appelle plus communément un bébé. Une petite frimousse toute mignonne aux yeux encore sombre et sans cheveu. Que voulez vous, certains enfants naissent avec quelques uns sur le crâne, d'autres non et Kyôko en était bien la preuve. Néanmoins, le plaisir des parents retomba à dix pieds sous terre lorsque ils apprirent que leur création était sans conteste une fille. Ah, quelle sensation horrible de se sentir ainsi trahis par le destin. Eux qui n'attendaient qu'une chose, un fils qui prendrait la suite de son père. Mais non, il fallut que ce gosse soit de sexe féminin. Quelle frustration, quel tristesse. Le marquis fut si déçu qu'il ne jeta même pas un regard à sa progéniture. Mais, pourtant, ce n'était aucunement sa faute. Elle naquit ainsi et ils devraient s'en remettre. Leur déception était grande oui, mais ce n'était aucunement la peine de la rejeter. La vie lui donna les attributs, futurs pour certains, d'une femme, ce n'était pas pour autant la peine de lui déclarer la guerre. Elle même, s'en voudrait sûrement pour ne pas avoir réussi à répondre à leur attente. Or, ils devraient faire avec.

    Quelques temps plus tard, quand elle eut l'âge de posséder une petite chevelure au sommet de sa tête, un problème se posait encore. On ne les voyait pas. Comme si ils n'existaient pas, comme si elle n'en avait pas. Pourtant, ils étaient bien là. Cela ne faisait aucun doute. En posant sa main dessus, on pouvait les sentir. Alors pourquoi étaient-ils si absents aux yeux de tous. Leur couleur si pâle les rendait invisibles. Toutefois, ce petit « contre temps » accompagné une chose bien plus grave. La couleur de ses yeux. Ils n'étaient ni bleus comme ceux de sa mère, ni verts comme ceux de son père, ni marrons comme ceux de son oncle, ni gris comme ceux de sa cousine. Non, d'une couleur qui pourrait sembler étrange et effrayante dans le monde des humains et annonciatrice d'envies chez les vampires. Oui, vous avez raison, ses yeux avait la couleur du sang. D'un rouge flamboyant comme si le désir du sang l'aveuglait à chaque instant de sa vie. Cependant, ce n'était en aucun cas le cas, bien au contraire, à son âge, on ne pouvait pas être aussi assoiffé. Ceci était inconcevable pour cette petite fille. Ce fut alors que ces géniteurs découvrirent avec effroi qu'elle était atteinte d'un mal peu connu dans le monde des créatures de la nuit et assez rare dans celui de leurs proies. Kyôko était albinos.

    Plus tard, lorsque ses jambes avaient la force de la faire tenir debout et courir sans problème, c'est à dire vers l'âge de 3 ans (soyons d'accord, années vampires), ces parents prirent une décision importante. Il décidèrent de de l'habiller en parfait petit garçon. Etant peu dans la société à connaître son existence, cela ne poserait aucun problème. De cette façon, leurs désirs seraient un minimum assouvis. Ils l'élèveraient comme une fille et en parallèle comme un garçon. Ces cheveux longs furent coupés en gardant tout de même une certaine longueur. Vêtue de cette manière, elle ressemblait en tout point à un enfant de sexe masculin, efféminé bien sûr. Le début d'une drôle de vie. Kyôko laissa place à Kyô.

    Vers âge de cinq ans, tous trouvaient qu'il était grand temps de commencer son entraînement. Faisant partie d'une famille de vampires chassant les Level E, il était de son devoir de prendre la relève. La jeune fille n'eut pas le loisir de pratiquer des activités de son âge. Elle ne toucha pas à une poupée, ni n'eut le plaisir de jouer tranquillement dans le jardin. Bon, il arrivait certaines fois qu'elle profitait de son temps libre pour s'amuser un peu, mais ces moments de détente devenaient de plus en plus rares. Un sabre en main et elle devait combattre son professeur pendant des heures. Il devait la préparer à toutes les éventualités. Dans un sens, sa tenue de garçon lui était bien pratique et peu encombrante. La culotte de l'époque lui permettait de larges mouvements et une meilleur habilité. Ses cheveux courts ne la gênaient pas. Néanmoins, sa détermination et son engouement pour ce sport étaient au plus bas. Pas très douée dans ce domaine et elle donnait peine à voir. Sans ménagement, son professeur particulier ne lui permettait aucun répit. En plus d'être atteinte d'une maladie humaine et de subir le courroux de sa famille, la demoiselle paraissait faible. Elle manquait cruellement d'endurance et de puissance. Tenir son arme blanche dans sa main pâle l'épuisait.

    Une nuit, alors qu'elle fatiguait de devoir être sur le qui vive à chaque instant, son tortionnaire frappa un violent coup. Prise au dépourvu face à cette attaque, elle ferma les yeux. Elle ne pouvait voir son adversaire lui mettre un tel coup. Incapable de riposter, elle le laissa faire, la bouche crispée, attendant le choc. Quand elle rouvrit les yeux, son bourreaux la regardait perplexe, sans dire un mot. Puis il poussa un cri et courut dans la maison en appelant un médecin. Un médecin, pourquoi faire? S'était-il blessé en la frappant? D'un seul coup, l'odeur du sang frai vint chatouiller ses narines endormies. Kyô scanna les lieux du regard et remarqua des gouttes de ce liquide rouge sur le sol. Enfin, elle remonta à la source et découvrit avec horreur qu'il lui appartenait. Une entaille de belle taille dans le bras gauche. Horrifiée par cette vue, elle paniqua. Comment une telle chose pouvait elle être possible? Avec une telle blessure, elle aurait du ressentir une douleur sans nom! Une souffrance aurait du l'envelopper! Mais rien, elle ne sentait rien. Affolée, elle se laissa tomber au sol. On découvrit plus tard qu'elle était atteinte d'analgésie congénitale. Cette anomalie génétique signifie que la personne ne ressent pas la douleur. Ce qui est très grave car cette sensation a pour but de prévenir le corps d'un danger.

    Les parents s'en réjouissaient, mais en même temps la maudissaient. Elle pourrait traquer les Level E sans peur, ce qui représentait un véritable atout. Mais cela voulait dire que sa ressemblance avec un humain était plus forte. Deux maladies génétiques et un faiblesse digne de proies sans défense. Etait-elle la fille de ses parents? N'avait-elle pas un ancêtre humain proche? Une question sans réponse. Mais, pourtant, la jeune fille appartenait belle et bien à une famille de Level B, des nobles peu touchés par les races inférieurs. Pourquoi le destin la détestait-il à ce point? Qu'avait-elle fait pour mériter un tel acharnement? Tout semblait se retourner contre elle, une enfant. Et ce sentiment d'être différente et rejetée la faisait souffrir. Si elle ne connaissait pas la douleur physique, elle la connaissait morale. Et cette attitude qu'ils prenaient tous face à cette chose étrange fut l'élément déclencheur de sa haine. Elle les haïssait tous au plus profond d'elle même. Rien de pouvait la trahir, gentille, calme, sage, mais ce n'était qu'une façade. Un masque qu'elle montrait à tous ceux qui ne pouvait l'aimer comme elle était. Sa rage intérieur reflétait en réalité une souffrance sans nom. Oui, elle se renfermait petit à petit sur elle, oui Kyô parlait peu et ne souriait pas souvent. Cependant, comme tous ceux qui ressentaient ça, ce qu'elle désirait, être appréciée pour sa juste valeur. La demoiselle ne voulait ni pitié, ni geste amical à son égard, juste qu'on la reconnaisse comme un membre à part entière de cette grande famille. Fille ou garçon, malade ou non.

    Mais, la vampire n'avait pas le temps de s'apitoyer sur son sort. Vers l'âge dix ans, ses proches commencèrent à l'emmener en chasse. Le meilleur moyen de lui faire apprendre était de lui montrer l'exemple. Chaque nuit, elle suivait un membre de sa famille dans sa ronde. Au début, elle n'était que spectatrice de ce massacre. Elle trouvait cet acte horrible. Pourtant Kyô était parfaitement consciente que c'était la seule solution. Alors les êtres différents devaient obligatoirement se faire persécuter? Comme eux, elle vivait cette enfer de la différence et avait pitié de leur âme. Après tout, ils n'étaient pas responsable de leur état pour les exterminer! Parfois, on amochait bien la créature pour que l'enfant puisse la tuer, mais elle en était incapable. Voir cet être mourir lui donnait envie de vomir. On lui disait alors d'utiliser ses pouvoirs. Des pouvoirs? Elle n'en avait pas, au du moins, elle ne le savait pas. Jamais ils ne s'étaient déclarés. En plus d'être faible, elle n'avait aucune capacité! Le comble du comble. Une véritable humaine. A ces humains, elle les méprisait autant que les vampires. Pourquoi? Pour sa ressemblance avec eux. Leur existence venait de détruire sa vie. Toujours comparée eux et repoussée par sa propre famille. Les protéger la rendait malade.

    Pour fêter ses 11 ans, on décida de la lâcher seule en ville. Elle devait tuer son premier Level E cette nuit. Une sorte de rite stupide qui prouvait l'appartenance de l'enfant à la lignée des chasseurs. Le marquis et la marquise ne savait pas quoi en penser. Une honte leur courrait après si leur fille n'arrivait pas à ses fins. Apeurée, elle déambulait dans les rues sombres. On lui avait apprit à sentir la présence pitoyable de ses proies. Son sabre en main, dans les rues de Londres, elle marchait lentement. Son coeur battait à tout rompre. Bizarrement, personne ne s'étonnait de voir un petit garçon se promener ainsi armé . A croire qu'il était courant de voir ce genre d'individu. Ces regards posés sur elle ne lui faisait rien. Ses yeux de sang étaient bien trop occupés. Enfin, elle atteignit une ruelle sombre. Apparemment, pas âme qui vive ne s'y trouvait. Après une grande inspiration, Kyô entra dans la pénombre, glissant comme une ombre près des murs sales. Un bruit, un frottement de tissus se fit entendre. Doucement, elle sortit son sabre de son fourreau, tenant la lame bien droite, prête à frapper. Un silence de mort trônait au-dessus de sa tête, mais elle le savait proche. Complètement affolée intérieurement, elle essayait tant bien que mal de rester calme. Tout ce passerait bien, comme aux entrainements. Et puis, s'il la tuait, elle ne ressentirait rien. Oui, un bon point. Ses yeux balayaient les lieux quand un souffle caressa son épaule. D'un geste vif, elle se retourna et vit un jeune homme tout à fait propre sur lui. Il paraissait parfaitement amicale, un peu trop. La jeune fille s'aperçut qu'il restait la bouche et les yeux fermaient. Mais ce ne fut que de courte durée, il retira ses mains de dans son dos et une sorte de folie le prit tout entier. Entièrement décomposée par ce qu'elle avait devant les yeux, elle restait sans bouger devant ce mal. Mais, si Kyô ne faisait rien, son clan serait déshonoré. Non, elle ne pouvait accepter ça. Rapide et précise, elle fendit l'air et donna le premier coup. Mais sa faiblesse fut vite repoussée contre un mur. Cette rencontre avec les briques l'étourdit un peu. Et la chose le comprit. Il se jeta sur elle et essayait de lui enfoncer ses crocs. Totalement désespérée, elle se débattait. Puis, un sentiment de rage intense s'éveilla en elle. Elle poussa un cri et ferma les yeux attendant le moment fatidique. Mais rien. Quand elle les rouvrit, le sol était recouvert de cendre, une trace noire sur le sol. Ahurie par ce qui se trouvait devant ses yeux, elle se baissa pour y regarder de plus près. Un sorte de courant électrique parcourait les cendres d'une lumière blanche et violette. Lentement, elle prit son petit sac et mit les restes de sa victime dedans. Puis, elle sortit de l'ombre pour retrouver les rayons de la lune. Tout en retenant son couvre chef, elle leva les yeux vers l'astre de la nuit. Celui-ci faisait briller ses yeux et donnait des reflets argentés à sa chevelure, aussi courte était-elle. Au moins, l'avantage d'être un vampire, c'était qu'elle ne prendrait pas de coup de soleil. Après son excursion, elle fut accueillit dignement par sa famille. Mais ils furent incroyablement surpris de voir ces brins d'électricité parcourir les cendres.

    Elle devint une belle adolescente. A 15 ans, elle ne ressemblait plus à ce gamin peureux et faible. Depuis la découverte de ces deux pouvoirs, ses proches la considéraient plus comme une des leurs. Une forme de dégoût leur restait en travers de la gorge mais ils vivaient avec. Elle était capable de contrôler l'électricité et pouvait en créer. Une capacité qu'aucun de ses ancêtres ne possédaient. Ce qui lui faisait plaisir, mais ce n'était pas son seul atout. Lors d'un banquet organisé pour l'anniversaire de sa cousine, alors qu'on l'obligeait à danser avec, elle s'irrita sur une réflexion faite par son oncle. Il trouvait que ce gaillard avait l'allure d'une fille et s'en moquait ouvertement. Comme beaucoup rassemblés en cette fête, il ne savait pas la vraie nature de Kyô. Tous les efforts qu'elle avait fournis pour plaire et satisfaire ne servaient donc à rien? Elle portait pantalons et costumes, mais ça ne suffisait pas? Ce n'était même pas sa faute si elle devait ainsi se vêtir. Fatiguée par ses remarques et le fusilla du regard. A ce moment là, un petit fil électrique traversa la salle pour s'implanter dans la tête cet homme. Cependant, ce fil ne ressemblait pas aux autres, plus fin. A partir de cet instant, l'oncle se mit à brailler des choses complètement stupides. Il disait voir un loup qui lui fonçait dessus. Puis il s'écroula et se débattait, à croire qu'on l'attaquait. En effet, il se faisait mordre par un loup, mais irréel. La jeune fille était capable de créer des illusions extrêmement réalistes. A en faire perdre la tête à n'importe qui. En envoyant un champs électrique invisible au cerveau, celui-ci projetait des images plus ou moins horribles selon son désir. Un phénomène amusant qui pourrait peut-être mener jusqu'au suicide. Kyô s'en amusait déjà, elle pourrait à son tour tourmenter ceux qui l'avait rejetée pendant toutes ces années.

    Cette époque fut également celle de ses débuts dans les soirées mondaines. Mais une marqua sa vie d'un nouveau départ. La première exactement. Alors que tous attendait la venue du marquis et de la marquise, ils virent entrer avant, devant leurs yeux ébahis, une jeune fille portant une robe bleue, un petit chapeau sur la tête. Tous n'en revenaient pas et pourtant c'était lui, leur pseudo fils. Les cheveux blancs et le regard rouge, toujours avide de sang. Ses parents avaient décidé de lui permettre de redevenir une fille. Tant ils avaient peur de leur enfant, il lui laissèrent le choix. Intriguée par cette nouveauté, elle choisit, pour sa première soirée de montrer qui elle était vraiment. Cette robe qu'elle portait, ce fut sa grand mère qui lui donna. Une brave femme, une des seuls à la connaître vraiment. Pour rassurer sa petite fille de sa différence avant, elle lui disait que les perruques blanches qui grattaient la tête étaient à la mode. Mais elle n'en aurait pas besoin. Habillée ainsi, elle était vraiment jolie. Ses cheveux avaient un peu poussés et lui tombaient à présent sur les épaules. Droite, pleine de fierté, elle avançait jusqu'au milieu de la salle. Personne n'osait la saluer, trop intimidé. Froide, sans sourire, elle traversa la pièce et rejoignit un balcon vide. L'ambiance festive reprit. Kyô venait de faire place à Kyôko.

    Qu'il était dur de se défaire de ses vielles habitudes. Souvent, Kyôko enfilait ses anciens vêtements de garçon et se regarder dans le miroir. Enfant elle enviait parfois ses cousines de leurs tenues de princesse et aujourd'hui, c'était à son tour. Sa poitrine toujours compressée pouvait enfin respirer. Toutefois, pour chasser, elle s'habillait avec des vêtements mixtes qu'elle faisait elle même avec l'aide de sa grand mère. Son sabre n'en était plus à son premier Level E et la jeune femme ne tremblait plus face à ces immondices. Au contraire, elle prenait un certain plaisir à les rendre en poussière. Elle se venger de ses mauvais traitements sur eux. Elle avait souffert pendant des décennies, à leur tour. Une vengeance mal tournée. Et une part d'elle s'en voulait de ressentir ça. En elle, deux personnes vivaient, Kyô, le gentil éphèbe qui prenait pitié d'eux, et Kyôko, une jeune femme un tantinet sadique avec un sourire bien à elle, au coeur de pierre. Lorsque les deux se mélangeaient, un événement rare, la vampire semblait à peu près normal.

    Nous arrivons enfin à notre époque. Le père de Kyôko envoya sa fille chez son oncle, de peur d'un retournement de situation inattendu. N'étant pas sa grand-mère adorée, elle se sentait trahie. Ayant peur de leur petite nièce et de ses illusions, ils l'inscrivirent à une académie. Là-bas, elle apprendrait peut-être à être plus sage et gentille. Mais surtout, loin d'eux, elle ne leur fera rien. La jeune fille albinos, atteinte d'une anémie congénital, capable de créer de l'électricité et des illusions devint une élève de l'Académie Cross.



IRL ;

    ǁ Prénom : Ta ta ta c'est confidentielle (mais la première lettre est la bonne!)
    ǁ Âge : 15 ans (presque 16!!)
    ǁ Sexe : Je suis une fille!!
    ǁ Possibilité de Connexion : Pratiquement tous les jours!
    ǁ Depuis combien de temps rpez-vous : Un ou deux ans, je me souviens même plus!

    ǁ Où avez-vous connu le forum : Facile, j'étais inscrite sur l'ancien =P !
    ǁ Code règlement : ok by miwa =3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miwako Amasashi
V-Graph's
V-Graph's
avatar

Féminin Messages : 244
Localisation : Sur ma planette bleue

Feuille de personnage
Âge: 177 ans
Race: Vampire
Relations:

MessageSujet: Re: Kyôko Myazaki { Terminée }   Ven 30 Avr - 21:03

Bienvenue et validé !!
Mais qui étais tu sur l'ancien forum?
En tout cas


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyôko Myazaki
Night Class
Night Class
avatar

Féminin Messages : 15
Localisation : Cachée

Feuille de personnage
Âge: 342 mais seulement 18 en apparence
Race: Vampire
Relations:

MessageSujet: Re: Kyôko Myazaki { Terminée }   Ven 30 Avr - 21:14

Hikaru Suzuki, tu te souviens de moi (ou pas)?? =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miwako Amasashi
V-Graph's
V-Graph's
avatar

Féminin Messages : 244
Localisation : Sur ma planette bleue

Feuille de personnage
Âge: 177 ans
Race: Vampire
Relations:

MessageSujet: Re: Kyôko Myazaki { Terminée }   Ven 30 Avr - 21:52

Hum oui il me semble bref je déplace ^^ ravi de te revoir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kyôko Myazaki { Terminée }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kyôko Myazaki { Terminée }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: Avant toutes choses. :: Présentation :: Archives des présentations :: Vampires-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit