AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aradon De Greil [terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aradon De Greil
Membre du personnel humain
Membre du personnel humain
avatar

Masculin Messages : 55
Localisation : nowhere

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Race: Humain
Relations:

MessageSujet: Aradon De Greil [terminé]   Mar 23 Mar - 18:37

Aradon De Greil

Erre sans but...




Identité


    ǁ Nom : De Greil
    ǁ Prénom : Aradon
    ǁ Surnom : aucun
    ǁ Race : humain

    ǁ Âge : 19 ans
    ǁ Date et lieu de Naissance : né le 21 juin 19xx, quelque part dans une ville qui n'existe plus
    ǁ Sexe : masculin
    ǁ Sexualité : n'est pas prêt de s'essayer à l'homosexualité

    ǁ Groupe sanguin : O
    ǁ Travail ou étude : homme de ménage à l'académie Cross


Physique

    D'environ un mètre quatre-vingt sept, on peut dire qu'Aradon est un jeune homme plutôt grand. Il pèse soixante-huit kilos, et est donc ni très gros ni très maigre. Ses cheveux - mi-longs, plutôt épais et raides - sont verts de naissance, ce qui est des plus étrange, et ce qui lui a d'ailleurs valu quelques brimades par le passé, tout autant que sa singularité, qui explique d'ailleurs peut-être le succès qu'il avait auprès de ses camarades de classe de la gent féminine (voire masculine... ah non, c'était une exception... ou pas...). Par habitude, il laisse souvent quelques mèches lui retomber sur le front. Ses yeux, à l'iris dorée, sont légèrement bridés, trait héréditaire qu'il tient de parents japonais éloignés. Il n'a aucun signe distinctif particulier tel que des cicatrices ou tatouages. Il n'a même jamais mis les pieds dans un hôpital. Ce n'est pas tant qu'il n'est jamais été blessé – bien au contraire – mais ces blessures n'ont laissé aucune trace particulièrement visible ; autrement dit, sa peau cicatrise très bien. Celle-ci est d'un couleur beige un peu jaunie, trace encore une fois d'ancêtres asiatiques, bien que ses deux parents soient en réalité tous deux d'origine européenne. Une légère fragrance mêlant son odeur naturelle, son parfum et une odeur de cigarette imprègne ses vêtements. Le timbre de sa voix n'est pas des plus graves – mais sans être toutefois aigü pour autant. Une voix qu'on entend peu, mais dont on se souvient toujours pour sa douceur.



Caractère

    Aradon est un jeune homme peu social. Il aime la solitude, car il trouve en elle une certaine sérénité ; étant bien souvent d'humeur calme et impassible, la solitude lui correspond tout à fait. Mais cela donne toutefois de lui l'image d'un jeune homme froid et distant : les choses ne sont pas tellement fausses en soi, mais il sait parfois – selon les circonstances et surtout, les personnes en face de lui – faire preuve de plus d'enthousiasme et de vivacité ; cas exceptionnel, on en conviendra. Il a tendance à cacher les moindres détails le concernant, ne s'étalant guère au cours d'une conversation sur ce qu'il pense ou sur ce qu'il a vécu. Ceux qui l'ont connu vous le diront : même après l'avoir cotoyé pendant plusieurs mois, ils ne savent pas grand chose de lui ; mais là encore, il y a toujours des exceptions qui confirment la règle. Aradon ne recherche donc pas la compagnie des autres, et s'il s'avère qu'il finit tout de même par en fréquenter quelques uns, il leur fait difficilement confiance. On l'aura deviner, il parle peu, se contentant de phrases laconiques, ou de répondre directement à la question, sans faire on ne sait combien de détours. Malgré tout cela, il fait souvent preuve d'une grande attention à l'égard des autres, leur venant en aide quand il le peut. Et pourtant, sa vie telle qu'elle est aujourd'hui a peu de sens pour lui. Ainsi, il vit au jour le jour, sans but, et sans trop se demander de quoi demain sera fait.



Histoire

    Né le jour le plus long de l'année, sa vie fut longtemps celle d'un enfant ordinaire. Bien que ses parents ne faisaient un métier guère répandu, ils avaient toujours fait du mieux qu'ils pouvaient pour qu'Aradon ne soit jamais mêlé à leur "occupation". Dès lors, Aradon avait vécu toute son enfance et une partie de son adolescence comme tous les enfants de son âge. Mais les choses n'ont qu'un temps...

    Un beau jour, il rentra chez lui après les cours, comme à son habitude, sans se presser. L'hiver approchait, et il faisait déjà presque nuit ; cette après-midi là, le ciel pourpre était particulièrement beau et triste à la fois, ce qui fascinait le jeune garçon, alors âgé de quinze ans. Lorsqu'il arriva chez lui, il ne trouva rien d'anormal. Il venait de passer la porte d'entrée, et tout était calme, bien trop calme en fait. Il appela ses parents, mais ceux-ci ne répondirent pas. Intrigué, il monta les escaliers, et poussa la porte de la chambre de ses parents. Tout était noir et il mit quelques longues secondes à s'habituer à la pénombre. Il aperçut alors ses parents qui étaient debout, quelques peu dissimulés par le noir de la chambre : ils avaient tous les deux l'air différent de d'habitude... Un quelque chose qu'Aradon ne parvenait pas à identifier. Il s'approcha, un peu surpris, mais ce qu'il découvrit alors l'horrifia : ses parents baignaient dans une marre de sang, marre dans laquelle il avait mis les pieds. Autour d'eux, il y avait quatre cadavres qui gisaient à terre, apparemment morts. Aradon leva alors les yeux, et ce qu'il vit lui glaça le sang : il pouvait constater sur le visage de son père mais aussi sur celui de sa mère que c'étaient eux que les avaient tués ; ils avaient tous les deux de longues canines qui leur avaient servies à boire le sang de leurs victimes, sang qui coulait d'ailleurs encore sur leur cou et on pouvait voir sur l'expression de leur visage qu'il se délectaient encore de ce festin. Aradon tremblait de tout son être : il avait peur, peur de mourir à son tour. Il ferma les yeux, résigné, ne pouvant plus supporter la vue de ce massacre ; il était paralysé... Allait-il être tué lui aussi ? Malheureusement, l'odeur de sang commençait à s'insinuer dans ses poumons, et il se résolut alors à rouvrir les yeux.
    Il avait baissé la tête, et c'est à ce moment-là qu'il reconnut le visage du corps le plus proche qui se trouvait presque à ses pieds : c'était le fils cadet du voisin, celui avait qui il traînait toujours ... Il n'eut pas de mal à deviner alors à qui appartenaient les autres corps rassemblés là : c'était la famille qui vivait à côté de chez lui, les parents et leurs deux enfants. Aradon se sentait incapable de bouger. Ses yeux croisèrent alors ceux de son père qui n'avait maintenant presque plus rien d'humain, et il comprit que c'était maintenant à son tour de mourir. Son père dit quelque chose, mais il ne l'entendit pas. Tout commençait à devenir flou, et il ne distinguait plus les mots que prononçait la voix déformée de son père. Pris de panique à l'idée d'être arracher lui aussi au monde vivant, il se mit à crier et s'enfuit vers l'entrée de la maison. Il avait peur, tellement peur de mourir.
    Il dévala les marches de l'escalier, et courut vers la cuisine. Il ouvrit un tiroir et prit plusieurs couteaux de cuisine. Sa mère, ou plutôt le monstre qu'elle était devenue, qui précédait son père, arriva. Elle semblait aussi vouloir lui dire quelque chose, mais Aradon ne l'entendit pas : il voyait seulement ses lèvres bouger. Ne la laissant pas le temps de réagir, il lui planta un couteau en plein coeur. Son sang chaud coulait le long des doigts de son fils qui sentit l'horreur le gagnait, s'insinuait dans son cerveau. Mais il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit d'autre car son père l'attrapa par les cheveux, et l'envoya voler à travers le salon.
    Aradon heurta brutalement le mur, se blessant du même coup à l'épaule. Son père revint à la charge : il était fou de rage. Aradon eut à peine le temps de l'esquiver et de lui enfoncer l'un des couteaux qu'il tenait encore en main dans la gorge de son père. Ce dernier, après quelques secondes, tomba sur son fils. Celui-ci le repoussa alors violemment, horrifié. A bout de souffle, il s'était lentement levé : il pouvait voir que de la bouche de son père affalé sur le sol coulait son sang. Il ferma les yeux et se précipita hors du salon. Il dût alors faire face au corps inerte de sa mère allongé sur le sol, un couteau planté en plein coeur. Il recula avec horreur et cogna sa tête contre le mur derrière lui. En se massant la tête avec ses mains pour faire passer la douleur, il se rendit compte qu'elles étaient pleines de sang. La peur, l'horreur, les regrets, les remords... tous ses sentiments s'entremêlaient dans son coeur... Il s'évanouit alors...

    Lorsqu'il se réveilla, il n'était plus dans sa maison, et il s'était passé peut-être bien un mois, dont Aradon ne garda finalement aucun souvenir. Il ne savait trop quels étaient les souvenirs qui s'étaient ainsi "évaporés" de sa mémoire, et il ne chercha d'ailleurs jamais à le savoir. Il n'était sans doute pas beau à voir, sans le moindre désir de vivre... Un vampire aux cheveux blonds du nom de Leon s'était trouvé à son chevet lors de son réveil : il ne le connaissait pas. Celui-ci lui expliqua qu'il savait ce qui lui était arrivé, qu'il connaissait sa famille, et que, si Aradon le voulait bien, il s'occuperait de lui. Ce dernier, qui ne savait que faire et qui lui était reconnaissant de lui être venu en aide, décida de rester à ses côtés.
    Quelques années plus tard, Leon trouva dans une rubrique de recherche d'emploi d'un journal que l'académie Cross cherchait activement un(e) homme/femme de ménage ; il proposa alors à Aradon de se faire embaucher. Un mois plus tard, le vampire mourut, tué par un hunter, un chasseur de vampires, sans avoir eu l'occasion de lui expliquer pourquoi donc il souhaitait qu'il s'y rende. Aradon qui ne voulait qu'exaucer le dernier voeu de son ami, accepta le poste et décida donc de se rendre à l'académie Cross, sans savoir que vampires et humains y vivent en harmonie... Enfin peut-être...


IRL ;

    ǁ Prénom : xxxx
    ǁ Âge : Bientôt 20 ans
    ǁ Sexe : ~~
    ǁ Possibilité de Connexion : minime en ce moment, concours obligent....
    ǁ Depuis combien de temps rpez-vous : depuis septembre 2007

    ǁ Où avez-vous connu le forum : Google is your friend !
    ǁ Code règlement : ok by Miwa =3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayuki Hakyou
x Admin x
x Admin x
avatar

Féminin Messages : 48
Localisation : devant le pc.

Feuille de personnage
Âge:
Race:
Relations:

MessageSujet: Re: Aradon De Greil [terminé]   Mar 23 Mar - 20:21

Bienvenue parmi nous, ^^ Ne voyant rien à redire sur ta fiche je te valide =)

_________________

~Soraga chi wo motome hana ga ame wo machi~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aradon De Greil [terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: Avant toutes choses. :: Présentation :: Archives des présentations :: Humains-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com