Partagez | 
 

 Perséphone de Wittelsbach ** Terminé **

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perséphone Wittelsbach
Professeur d'Art Théatral
Professeur d'Art Théatral
avatar

Féminin Messages : 82
Localisation : Derrière mon écran :)

Feuille de personnage
Âge: Elle a 396 ans
Race:
Relations:

MessageSujet: Perséphone de Wittelsbach ** Terminé **   Lun 15 Mar - 21:50

Perséphone de Wittelsbach

Duchesse Bavaroise. Amoureuse malgré le temps...




Identité


    ǁ Nom : De Wittelsbach
    ǁ Prénom : Perséphone
    ǁ Surnom : Sésé
    ǁ Race : Vampire

    ǁ Âge : En apparence 20-22 ans, mais 395 en réalité.
    ǁ Date et lieu de Naissance : Le 21 Août 1614 à Munich en Bavière
    ǁ Sexe : Féminin
    ǁ Sexualité : Hétérosexuelle

    ǁ Groupe sanguin : Elle préfère le O+. Son propre sang est AB-
    ǁ Travail ou étude : Professeur d'Art Théâtral
    ǁ Level : C


Physique


    Perséphone de Wittelsbach a ce qui s'appelle un corps de mannequin. Parfait donc, ou presque. La jeune femme est assez grande, car elle mesure un mètre soixante et onze. Ses jambes paraissent incroyablement douces et interminables, et ne manquent pas d'attirer l'attention lorsque la belle les découvre quelque peu, ou d'attiser le désir lorsqu'elles ne sont que soulignées, suggérées.

    La jeune femme a des formes généreuses, et n'a pas à se plaindre. Petit fessier rebondis, une chute de reins à faire se damner un prêtre, un opulent 90 D. Le tout naturel, sans jamais être passée sur le billard. De toute façon, de son vivant, cela ne se pouvait pas, la chirurgie esthétique n'existait pas. La belle a également un ventre plat et musclé, sur lequel on peut voir ses abdominaux féminins. Les cuisses et les bras de la demoiselle sont fins. La jeune Perséphone n'a jamais été anorexique mais prenait rarement du poids de son vivant, quand bien même la veille aurait été de gala, avec en repas un fabuleux festin où la belle aurait mangé autant que les autres convives. Quel poids me demanderez vous? Seulement 58 kilos.

    Flamboyant sont les longs cheveux blonds de la belle jeune Duchesse. Ceux-ci sont extrêmement long, puisqu'on n'en voit la fin qu'en posant son regard au niveau des fesses de la demoiselle. Certains disent que c'est du Blond soleil, d'autres du blond miel. D'autre encore disent que c'est du blond or. Allez savoir. De son vivant, la coiffeuse de la demoiselle lui assura, elle, que c'était du blond soleil. Et après tout, elle devait avoir raison, puisque c'était tout de même une professionnelle des plus cotée, ayant coiffés plusieurs personnages royaux.

    Les yeux de la jeune femme ont la couleur de l'azur, lui qui se reflète chaque jour dans les eaux des mers et des lacs, des océans et des étang. Des yeux envoutant, dans lesquels ont se laisse volontiers noyer. Un regards profond et très expressif, qui donne parfois l'impression de lire au plus profond de l'interlocuteur de la jeune femme. Un regard que la demoiselle met en valeur par deux trait de Khôl, un sur la paupière mobile au ras des cils supérieurs l'autre au ras des inférieurs, et du mascara, appliquée sur chaque rangée de cils. Le reste du maquillage oculaire est du fard à paupière dans des tons le plus souvent naturels et discret.

    Perséphone de Wittelsbach a toujours eu une peau couleur du lait, tant et si bien que sa mère la surnomma Lune, comme l'astre de la nuit, apparaissant toujours si pâle. Depuis que la belle est devenue vampire, sa peau est presque translucide, encore plus pâle que jamais auparavant.

    Le visage de la jeune femme semble Angélique, encadrée de la cascade blonde de ses cheveux. Le nez y est fin, étrangement bien fait, et y trône une bouche délicate et charnelle, très sensuelle et pulpeuse, à la couleur rosée. Les hommes aiment rêver à les embrasser, et rare sont ceux qui ont put les toucher, à l'heure actuelle. Un seul en fait. Un mari décédé depuis bien longtemps maintenant.

    La belle Perséphone cache un petit secret, un tatouage très discret porté sur sa hanche et qui représente une rose rouge, et, au cente de la fleur, des initiales, celles de l'homme a qui sont cœur appartient depuis maintenant plusieurs siècles. Un tatouage que la belle s'est fait faire récemment, en vérité. La demoiselle ne porte pas de piercing à proprement parler, mais des boucles d'oreilles. Elle les aime longs et pendants. C'est en 2005 qu'elle se fit percer les oreilles pour porter ces bijoux.



Caractère

    Perséphone est une douce jeune femme, qui se comporte toujours avec énormément de classe. Pourquoi? Parce qu'en tant que Duchesse, les bonnes manières n'ont pas cessées de lui êtres inculquées, et ce, depuis son plus jeune âge. Ainsi, la belle est du genre à parler d'un langage soutenue, à boire le thé avec le petit doigt en l'air, ou à tamponner sa bouche à l'aide d'une serviette pour s'essuyer. Comme il se faisait autrefois.

    Perséphone est d'un naturel doux et caritatif, ainsi elle participe à de nombreuses actions humanitaires, et se déplace souvent en cas de catastrophe naturelle, pour aller en secours aux victimes, sous ses divorces identités. Généreuse, la belle aime faire plaisir à son entourage, par des petites attentions, où des cadeaux. Elle est également très fidèle.

    Une duchesse du temps passé peut elle avoir des défauts? Et bien, oui, puisque "Royal" ne rime pas avec "Perfection" qui de toute façon, n'est qu'une chimère, un idéaux impossible à atteindre. Cependant, la liste des défauts de la belle reste assez courtes, en vérité.

    Ainsi, le seule reproche que faisaient les Autrichien concerne simplement sa religion. La jeune femme n'est pas chrétienne, musulmane, luthérienne et n'est pas non plus bouddhiste. Non. La jeune femme est polythéiste, et sa croyance va en les dieux grecs. Perséphone voue notamment un culte au couple infernal: Hadès et Perséphone, dont elle a hérité du nom, dieux des enfers Roi et Reine des morts. Ainsi donc, ses prières sont pour Zeus, Héra, Déméter, Poséidon, en fonction de ce qu'elle souhaite. La jeune femme se rend régulièrement en Grèce, ou elle passe dans les temples anciens les plus connue, honorer les dieux.

    La demoiselle se reproche elle même de petites choses, comme sa gourmandise, ou parfois sa jalousie amoureuse, gare à celle qui approcherait trop près de l'élue du cœur de la jolie Princesse, car elle se verrait alors vite voler dans les plumes, malgré toute la politesse et les bonnes manières de Perséphone.

    La jeune Perséphone de Wittelsbach aime beaucoup la lecture, surtout lorsque le livre est ancien, voire date de son époque. Elle aime beaucoup Shakespeare ainsi que Molière. La demoiselle aime beaucoup danser, et comme à toute noble, l'art de la valse lui a été enseigné, dès lors que cette danse connue un franc succès. Le théâtre plait particulièrement à la demoiselle, qui porte une affection toute particulière au drame et à la tragédie, pièces qu'elle trouve toujours très poignantes, émouvantes. Perséphone a d'ailleurs pris des cours dans ce domaine là, par pur plaisir, lorsqu'elle était encore une adolescente, puis tout au cours de sa vie, ce qui fait d'elle une enseignante aujourd'hui.

    En Autriche, l'alimentation est en grande partie composée de soupes, de viandes et pomme de terre. La demoiselle aimait les mets raffinés, ce qui ne l'empêchait pas de raffoler de saumon, de pomme de terre caramélisées, de Schweinebraten un rôti de port à l'ail et cumin ainsi que du Krenfleish un porcelet fortement assaisonné, pour ne citer que cela. La belle aimait énormément le sachertôrte, gâteau national. Du temps ou elle vivait, respirait encore...

    Perséphone, grande défenderesses des opprimés n'aime point les guerres qui déchirent le monde actuel, ni les inégalités hommes/femmes qui règnent encore malgré la déclaration des droits de la femme. La belle ne supporte pas non plus la maltraitances d'enfants ou les violences conjugales. La princesse a donc prêté son visage plusieurs fois, pour défendre plusieurs causes ces dernières années. Des affiches militant contre le sida, la fourrure, le viol, les maladies sexuellement transmissibles, la maltraitances et quelques autres sujets ont donc arboré le visage de la demoiselle. Enfin, sous un certain visage, car avec le temps, la belle a appris à maitriser son don: celui de changer d'apparence à volonté, pratique pour cacher sa véritable nature. En ajoutant cela aux autres pouvoirs qu'elle possède grâce à sa nature de vampire.


Histoire

    Alors qu'en Slovaquie, à Cachtice, la comtesse Hongroise Elizabeth Bathory vivait ses dernière heures, Madeleine, épouse du Duc Guillaume de Bavière mit au monde une petite fille, cinq ans après leurs épousailles. Philippe, leur premier enfant tout juste âgé de 3 ans pris sa petite sœur en grande affection, et son rôle d'ainé très au sérieux, allant parfois, quand ils furent un peu plus grand, jusqu'à désobéir au protocole pour jouer avec la princesse. Cependant la petite famille, bien qu'ayant tout pour être heureuse, fut frappé par le malheur lorsque Madeleine mit au monde par deux fois des enfants qui connurent une mort prématurée. Philippe et Perséphone ne s'en trouvèrent que plus proche l'un de l'autre, se soutenant mutuellement dans les épreuves de deuils que furent ces deux disparitions d'enfants, qu'ils avaient aimés, si vite arrachés par la vie.

    Perséphone grandissante se fit plus belle de jour en jour, recevant des lettres, des cadeaux et des visites de prétendants plutôt très souvent. Au début de l'année 1628, la demoiselle allant sur ses 14 ans était conviée de partout. Par jalousie, certaines femme répandirent la rumeur que la jeune princesse était en réalité la réincarnation d'Elizabeth Bathory, Comtesse Hongroise murée vive dans son château pour avoir tué des jeunes femmes, par sadisme. Il est vrai que la pauvre enfant était née au moment même ou le monstre mourrait, et cela avait de quoi être étonnant, sans pour autant être forcément présage de malheur ou d'une quelconque réincarnation. Perséphone, très connue de la noblesse reçus le soutient d'innombrables personnes, qui démontrèrent que la jeune femme était bien trop douce pour être une réincarnation de la comtesse Hongroise.

    A peine les rumeurs cessèrent telles que la famille connue un nouveau drame: Madeleine alors agêe de 41 ans trouva la mort. Philippe et Perséphone, dévastés de chagrins réagirent tout deux différemment: Philippe, qui devait un jour prendre la gérance de la famille, noya sa peine dans des cours pour apprendre à bien faire ses tâches futures. Perséphone elle, apprit en secret le maniement des armes à feu, excellant dans cet art d'année en année, s'adaptant aux changement, dût à la modernisation. Aujourd'hui, la belle a une préférence pour les Beretta et tire avec une précision excellente.

    En 1634 alors âgée de 20 ans, la demoiselle supplia son père de la laisser partir en Espagne, afin d'y parfaire ses bonnes manières, car en ce pays, l'étiquette et le protocole était encore plus strict qu'en Autriche, et toute jeune fille de bonne famille se devait de connaitre les bonnes manières sur le bout des doigts, plaidât elle. Guillaume consentit et envoya sa fille au palais royal. C'est en Espagne que la demoiselle devint vampire. Le 21 aout 1635, alors qu'une fête était donné en l'honneur de ses 21 ans, la princesse s'absenta en terrasse, et engagea la conversation avec un homme, qui avait le regard dans le vide. Cachant son jeu, il finit par mordre la belle qui poussa un cri de douleur, couvert par la musique. Réalisant qu'il s'en était prit à son Altesse de Wittelsbach, l'homme la sauva en lui donnant son sang, faisant d'elle une vampire. Lui, était un sang pur, du clan des Ventrues. C'est ce clan que la demoiselle rejoignit après sa transformation. Cet homme reconduisit la jeune femme dans sa chambre, empruntant des passages dégagés, caché par la nuit pour ne point être vu. Perséphone l'invitât souvent, prétextant qu'il était un amis, mais en réalité, à chaque visite, l'homme venait instruire vampiriquement la jeune femme, et la nourrir, car elle refusait d'attaquer les humains. Ce fut une époque ou la demoiselle se dégoutait elle même.

    En 1639, alors que la princesse allait sur ses 25 ans, elle rentra en Autriche, son père désirant la ravoir avec Phillippe et lui. La jeune vampire rentra donc, prenant garde de cacher son secret, comme elle le faisait depuis cette nuit là ou tout avait changé. Perséphone coula des jours heureux, faisant venir au palais des écrivains, des musiciens, des comédiens, se découvrant une passion pour l'art. Elle épousa d'ailleurs un poète en 1640, mais cet époux connus la mort en 1647.

    Lorsque arrivèrent les 35 ans de la jeune femme, en 1649, tout le monde parlait sur son dos, trouvant anormal que la jeune femme paraisse toujours aussi jeune. Certains pensèrent même qu'elle était une sorcière. Pour éviter les ennuis, un soir, elle fit venir Philippe, son cousin Ferdinand III, Empereur d'Autriche et Roi de Hongrie ainsi que son père, et leur raconta ce qu'elle avait vécut cette nuit d'Août 1635. La demoiselle montra alors ses crocs, en guise de preuve. Son frère, son cousin et son père l'aimait, aussi acceptèrent ils la chose, surtout lorsqu'elle leur révéla que sans cette transformation, elle serait décédée à l'heure actuelle. Perséphone supplia son père de ne rien dire à Catherine. En effet, en 1631 son père s'était remarié, mais les deux femmes ne s'entendaient point, la nouvelle Duchesse de Bavière reprochant à sa belle fille la passion qu'elle déclenchait chez les hommes. Ainsi donc, Philippe, Ferdinand, Guillaume et Perséphone préparèrent un stratagème pour que la jeune femme disparaisse du château. Il fut décidé qu'elle irait en France sous un nouveau nom, et que lors des bals auquel elle serait conviée sous son nouveau nom de Noblesse, elle porterait un masque, prétextant jouer sur le mystère. Son cousin écrivit alors des lettres de noblesse, faisant de sa cousine la Duchesse Elizabeth d'Innsbrük. Restait à préparer la disparition de Perséphone de Wittelsbach. Il fut décidé qu'un jour, en promenade à cheval, elle ferait mine d'avoir une chute violente. Philippe mettrait alors pieds à terre examinant son pouls, avant d'annoncer le décès de sa sœur. Elle serait porté dans sa chambre, et la veuille de l'enterrement, elle serait officiellement déposé dans son cercueil, par son frère et son père, fou de chagrin, désirant rester seul avec la défunte. En réalité, cette nuit là, la jeune femme partirait à cheval à Innsbrück, ou lui serait livré ses effets quelques jours plus tards. Puis, quelques jours plus tard encore, la nouvelle Duchesse prétexterait devoir s'exiler en France pour raison de santé, afin de quitter son pays natal. Ainsi fut alors fait. La duchesse d'Innsbruck restât une personne mystérieuse aux yeux des Autrichiens, qui savaient juste qu'elle était jeune. Au cours des années, son frère lui rendît visite autant qu'il le put. Guillaume, le père de la jeune femme, décéda en 1653 soit 4 ans après la mort officielle de Perséphone, ou 2 ans après la mort de Catherine sa seconde épouse.

    En 1661, en France, Louis le quatorzième accéda au trône suite au décès de Mazzarin, et fit venir la Duchesse à la cours, sa beauté étant devenue presque légendaire. Pendant un temps, elle fut son amante. Mais les langues, à nouveaux parlèrent, car en 1669 alors que la demoiselle aurait dut avoir autour des 40 ans, elle n'en paraissait toujours que 20. Ainsi donc, Léopold, fils de Ferdinand III qui avait été mis au courant du destin de sa cousine, devenu empereur suite à la mort de son père en 1657, la fit venir en Autriche, pour un bal.

    Elle y alla, masqué comme elle en avait l'habitude, et après la réception, il la fit venir dans ses appartements, pour mettre au point un nouveaux stratagème. Une poignée de jours plus tard, l'Empereur Léopold annonçât officiellement la mort de la duchesse Elizabeth d'Innsbrück, favorite du Roi de France, suite à un empoisonnement, par le biais de ces vêtements. La défunte, de nationalité Autrichienne fut enterré à Innsbrück, dans le domaine qu'elle avait occupée quelques jours, plusieurs années en arrière. En réalité, la jeune femme trouva refuge en Russie, ou elle vécut quelques année, assez aisément grâce à l'argent donné régulièrement par son frère et son cousin, dans le plus grand des secrets.

    En 1689, elle revient en Autriche dans le plus grand des secrets. Son cousin en effet se sentait vieux, et sachant qu'il ne pourrait continuer bien longtemps à lui donner de quoi vivre, il désirait trouver le moyen de faire en sorte que sa cousine jouisse du confort le plus total, malgré sa mort. La demoiselle vécut donc 25 nouvelles années sous un nouveau noms de noble.

    Son frère Philippe était décédé moins d'un an plus tard le nouveau changement de la demoiselle. La jeune femme entendit souvent dire que même si cet homme avait été marié et père, sa soeur, Perséphone de Wittelsbach avait sans aucun doute été son véritable grand amour. Les courtisanes qui étaient présentes à la mort du Duc répandirent la rumeur que les dernières paroles de l'homme, dans la dernière heure de son agonie, avaient été pour sa sœur, la douleur se lisant sur son visage, devenant quelque peu fou. Ainsi donc, même mourant, et l'esprit défaillant, le jeune Phillipe n'avait rien dit des stratagèmes concernant sa sœur. Son père, ses cousins, puis son frère, avaient tous emportés le secret dans leur tombe.

    La jeune femme se reprocha longtemps de n'avoir transformé ni son frère, ni son père, mais finit par accepter que cela avait été leur volonté. "Ce serait ben trop compliqué... regarde ce que tu vie..." avaient ils déclarés, souvent.

    Un soir, Perséphone fuia son nouveau domaine, et la comtesse qu'elle était alors fut déclaré disparut mystérieusement. La jeune femme vécut en Angleterre incognito, les richesses donnés par son frère dans son testament, à la comtesse qu'elle était à l'époque, lui permettant de vivre sans soucis plusieurs années. Après tout, étant vampire, elle n'avait ni besoin d'acheter de quoi manger, ni de quoi boire. Les seules choses à renouveler étaient ses vêtements, car les époques changeaient. Bien sur, la demoiselle avait finit par accepter sa nature, et se nourrissait désormais du sang des humains, nécessaire à sa survit. En 2008, la jeune femme reprit son nom de Perséphone de Wittelsbach, répondant, quand on le lui demandait, qu'elle était en effet une descendante de cette famille, et qu'elle avait hérité du nom de l'une de ces ancêtres. Ayant appris l'art du théâtre, elle chercha à devenir professeur, et en 2010, postula pour le devenir à la Cross Academy, qui, elle le savait, acceptait les gens comme elle.

    Alors que la belle n'en était qu'au début de sa vie vampirique, elle fut promise à un vampire de noble lignée dont elle tomba très amoureuse. La belle l'aime encore aujourd'hui, tant d'années après, malgré le temps qui est passé depuis. La jeune femme n'a plus eu ni mari, ni fiancé, ni petit ami depuis l'annulation de son mariage avec l'homme, le père de ce dernier lui annonçant qu'il ne voulait finalement pas mêler à une ancienne humaine le sang pur de son fils. Le but du mariage n'était que d'accéder au trône, la duchesse étant resté sur la liste de succession, malgré ses changements de vies et de noms.


IRL ;

    ǁ Prénom : Appelez moi Perséphone
    ǁ Âge : Dix-sept ans
    ǁ Sexe : Femme
    ǁ Possibilité de Connexion : 6-7/7
    ǁ Depuis combien de temps rpez-vous : Depuis octobre 2008

    ǁ Où avez-vous connu le forum : Par "Nicolaï" xD
    ǁ Code règlement : Ok by Mayu



Dernière édition par Perséphone Wittelsbach le Mar 16 Mar - 0:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kira Silent
+VIP+
+VIP+
avatar

Masculin Messages : 25
Localisation : Dans sa suite à l'académie

Feuille de personnage
Âge: Bien trop vieux pour vous.
Race:
Relations:

MessageSujet: Re: Perséphone de Wittelsbach ** Terminé **   Lun 15 Mar - 23:00

Très jolie début de fiche =) Du moins, elle est quasiment finie. J'ai hâte de voir ce que cela va donner en RP =)

_________________


I'm The Prince Of The Night, Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Wittelsbach
Professeur d'Art Théatral
Professeur d'Art Théatral
avatar

Féminin Messages : 82
Localisation : Derrière mon écran :)

Feuille de personnage
Âge: Elle a 396 ans
Race:
Relations:

MessageSujet: Re: Perséphone de Wittelsbach ** Terminé **   Lun 15 Mar - 23:27

Me manque que le caractère je finis sa Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jensen Ogawa
Admins & Fondateurs
Admins & Fondateurs
avatar

Féminin Messages : 402
Localisation : Dans mes pensées

Feuille de personnage
Âge: 200 ans, mais 22 en apparence.
Race: Vampire
Relations:

MessageSujet: Re: Perséphone de Wittelsbach ** Terminé **   Mar 16 Mar - 0:59

Je trouve ta fiche très jolie et je partage l'avis de Kira!
Bienvenue parmi nous et amuses-toi bien surtout

Bon jeu! Fiche validée!





_________________

[Merci Zero pour le kit!!!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perséphone de Wittelsbach ** Terminé **   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perséphone de Wittelsbach ** Terminé **
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos
» Perséphone Dupré|Terminer ^^
» athéna perséphone zubrowka ☞ hey baby (uc).
» Hadés et Perséphone en Europe.
» Perséphone, déesse des enfers [ok]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: Avant toutes choses. :: Présentation :: Archives des présentations :: Vampires-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit